Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Filter by Categories
Acides aminés
Acides gras essentiels
Adaptogènes
Aliments fonctionnels
Allergies
Antioxydants
Beauté naturelle
Cheveux, Peau, Ongles
Cures de nettoyage / Détox
Environnement
Fatigue
Fermenteé
Glycémie santé
Homepage Feature
Inflammation
Légumes verts
Les huiles essentielles
Minéraux
Mode de vie actif
Non classifié(e)
Perte de poids
Probiotiques
Recettes
Remèdes à base de plantes
Remèdes homéopathiques
Rhume / grippe
Santé bucco-dentaire
Santé cheveux
Santé de la vessie
Santé de la vue
Santé des ados
Santé des articulations
Santé des enfants
Santé des os
Santé digestive
Santé du cerveau
Santé du coeur
Santé du foie
Santé féminine
Santé hormonale
Santé immunitaire
Santé masculine
Santé pet
Santé prénatale
Santé Sexuelle
Soins de la peau
Soins du corps
Sommeil
Soulagement de la douleur
Stress
Vie saine
Vieillissement positif
Vitamines
< Retour à Probiotiques

Modifiez votre conception des probiotiques

Quand vous pensez aux probiotiques, vos pensées serpent-elles jusqu’à votre tube digestif? Ça tient la route puisque vos intestins offrent environ 250 mètres carrés d’espace de vie aux bactéries. Mais votre capacité à héberger des bactéries s’étend bien au-delà de votre tube digestif. L’impact que les bactéries peuvent avoir sur tout le corps est également important, peu importe où elles habitent.

Des réactions viscérales
Vos intestins sont connectés à votre système nerveux central, y compris le cerveau et la moelle épinière, par le biais du système nerveux entérique (ENS). Votre ENS est un système de nerfs qui est intégré de part en part dans la paroi de votre tube digestif. Les bactéries intestinales stimulent directement l’ENS par le nerf vague et, de cette façon, elles peuvent influencer l’humeur et le comportement.1 Des changements dans le microbiome intestinal influencent également la réponse au stress, l’humeur, le sommeil et la mémoire à long terme des stimuli émotionnels. La prolifération bactérienne peut entraîner une augmentation de la perméabilité intestinale, ce qui peut perturber la régulation neuroendocrinienne normale et entraîner une inflammation systémique de faible intensité. Récemment, l’inflammation de faible intensité a été associée à la genèse et à la gravité des symptômes du trouble dépressif majeur.2

Heureusement, une méta-revue d’essais contrôlés randomisés a révélé que seules ou dans des préparations à souches multiples, les bactéries  Bifidobacterium longum, Bifidobacterium breve, Bifidobacterium infantis, Lactobacillus helveticus, Lactobacillus rhamnosus, Lactobacillus plantarum et Lactobacillus casei pouvaient réduire l’anxiété, la dépression et les comportements liés à la mémoire chez les animaux.3 D’autres recherches démontrent que les probiotiques réduisent l’inflammation et les symptômes dépressifs chez les patients présentant des affections inflammatoires (c.-à-d. les MICI, le SIB et la polyarthrite rhumatoïde).4 D’autres recherches démontrent aussi que les bactéries Bifidobacterium longum possèdent un effet anxiolytique ou anti-anxiété.5

La santé urogénitale
Les bactéries lactobacilles sont les espèces les plus courantes présentes dans la muqueuse vaginale des femmes en santé. Bien que les chercheurs n’aient pas identifié la raison précise, la composition du microbiote peut changer rapidement et entraîner une vaginose bactérienne, caractérisée par une diminution des lactobacilles et une augmentation du nombre de bactéries pathogènes. Les infections des voies urinaires (IVU) résultent également de bactéries pathogènes qui voyagent à partir du vagin et se reproduisent sur l’épithélium qui tapisse les voies urinaires. Les femmes ménopausées sont les plus exposées aux infections urogénitales.

Les probiotiques oraux peuvent contribuer à prévenir et à soulager les infections urogénitales. Des recherches montrent que les lactobacilles supplémentaires jouent un rôle pour prévenir les infections chez les femmes souffrant d’IVU récurrentes. Surtout, on a constaté que les Lactobacillus reuteri et les Lactobacillus rhamnosus favorisaient une augmentation des lactobacilles vaginaux indigènes chez les femmes atteintes de vaginose.6

Composition corporelle, métabolisme et lipides sains
Le microbiote des personnes obèses est nettement différent de celui des personnes minces, et les chercheurs en étudient les raisons possibles. Il pourrait y avoir un lien entre les bactéries intestinales, les intestins qui fuient et l’inflammation chronique de bas grade entraîné par un régime riche en graisses qui mène à une résistance à l’insuline et au stress oxydatif. La résistance à l’insuline fait partie du syndrome métabolique et du diabète de type 2.

Dans une étude sur six mois, des chercheurs ont constaté une amélioration de la résistance à l’insuline et une diminution des taux de glucose et d’insuline chez les participants utilisant une combinaison de bactéries Bifidobacterium et Lactobacillus. De manière significative, les chercheurs ont suggéré que la présentation des résultats nécessite du temps, ce qui pourrait expliquer pourquoi certaines recherches sur les avantages probiotiques ne donnent pas les résultats escomptés!7

Les probiotiques peuvent également influencer le cholestérol. Des chercheurs ont découvert qu’un mélange contenant les Bifidobacterium longum, les Bifidobacterium lactis et les Bifidobacterium breve, ainsi que les Lactobacillus reuteri et les Lactobacillus plantarum avait le potentiel de réduire le cholestérol total sérique, les triglycérides et le cholestérol LDL (qui est le cholestérol non sain). Une étude préclinique a également mis en évidence que les Bifidobacterial bifidum et les Bifidobacterium breve pouvaient exercer une action hypocholestérolémiante.8

De toute évidence, diverses espèces de probiotiques confèrent différents avantages. Vous devez donc vous assurer que les suppléments de probiotiques que vous choisissez sont en mesure de cibler vos préoccupations. Mais que se passe-t-il si les espèces énumérées sur l’étiquette ne correspondent pas à ce qui est dans la capsule?

Choisir les probiotiques parfaits
Perfect Probiotics de Progressive est la première famille de probiotiques certifiée TRU-ID au monde. TRU-ID est un programme de certification de l’ADN indépendant révolutionnaire fondé sur la recherche et le développement de l’Université de Guelph. De la même manière que l’ADN est utilisé pour comprendre les origines et les traits uniques des humains, l’ADN de nos probiotiques est soumis à une analyse rigoureuse pour vérifier l’identité des espèces répertoriées sur l’étiquette. Une fois que les résultats ont été vérifiés de manière indépendante, nos probiotiques peuvent afficher fièrement le logo TRU-ID Certified Authentic.

Il n’a jamais été aussi facile de profiter des bienfaits d’une formule unique de probiotiques à souches multiples humaines, de grande puissance et adaptée à vos besoins – que vous soyez préoccupé par des problèmes de digestion, de santé urogénitale ou de santé générale et de bien-être.

Références :
1 Galland, L. (2014). The gut microbiome and the brain. Journal of Medicinal Food, (12), 1261.
2 Rao, M., & Gershon, M. D. (2016). The bowel and beyond: the enteric nervous system in neurological disorders. Nature Reviews Gastroenterology & Hepatology, (9), 517. https://doi.org/10.1038/nrgastro.2016.107
3 Wang, H., In-Seon Lee, I-S., Braun, C., & Enck, P. (2016). Effect of Probiotics on Central Nervous System Functions in Animals and Humans: A Systematic Review. Journal of Neurogastroenterology & Motility, 22(4), 589–605.
4 Park, C., Brietzke, E., Rosenblat, J. D., Musial, N., Zuckerman, H., Ragguett, R.-M., … McIntyre, R. S. (2018). Review Article: Probiotics for the treatment of depressive symptoms: An anti-inflammatory mechanism? Brain Behavior and Immunity, 73, 115–124.
5 Arboleya,S., Watkins,C., Stanton, C., & Ross, P. (2016). Gut bifidobacteria populations in human health and aging. Frontiers in Microbiology, Vol 7, 1-9.
6 Jean M. Macklaim, Jose C. Clemente, Rob Knight, Gregory B. Gloor, & Gregor Reid. (2015). Changes in vaginal microbiota following antimicrobial and probiotic therapy. Microbial Ecology in Health and Disease, Vol 26, 1-8
7 Sabico, S., Al-Mashharawi, A., Al-Daghri, N. M., Wani, K., Amer, O. E., Hussain, D. S., … McTernan, P. G. (2018). Randomized Control Trials: Effects of a 6-month multi-strain probiotics supplementation in endotoxemic, inflammatory and cardiometabolic status of T2DM patients: A randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Clinical Nutrition. https://doi.org/10.1016/j.clnu.2018.08.009
8 Bordoni A, Amaretti A, Leonardi A, et al. Cholesterol-lowering probiotics: in vitro selection and in vivo testing of bifidobacteria. Applied Microbiology & Biotechnology. 2013;97(18):8273-8281. doi:10.1007/s00253-013-5088-2.
Product-Prime_FN

Au sujet de l’auteur : L’équipe de Progressive

Progressive Nutritional

Progressive Nutritional Therapies s’enorgueillise de créer des produits conçus pour contribuer à soutenir les besoins d’un style de vie contemporain. Grâce à l’aide du renommé naturopathe Mikhael Adams BSc, médecin en naturopathie, l’entreprise a créé des formules et des produits les plus complets et les mieux détaillés. Apprenez-en davantage au progressivenutritional.com.