Joint Health, naturellement!

L’ostéoarthrite, ou l’arthrose, est une affection chronique qui touche surtout les articulations portantes du corps. Avant l’âge de 60 ans, près de la moitié de la population présente une forme de dégénérescence des articulations. De petits morceaux d’os et de cartilage peuvent se détacher et se coincer dans l’articulation ou provoquer des épines osseuses qui irritent l’articulation. En vieillissant, la capacité de fabriquer et de restaurer le cartilage diminue. Les symptômes de l’ostéoarthrite comprennent la raideur, la douleur au début d’un mouvement et des douleurs plus ou moins graves, de légères à intenses.

 

L’idée que rien ne peut ralentir l’arthrose est une fausse conception, tout comme le celle qu’il s’agit d’une maladie progressive où seule la douleur peut être gérée avec des anti-inflammatoires comme Advil et Motrin. Bien que ces médicaments suppriment les symptômes douloureux, des recherches récentes suggèrent qu’ils pourraient en réalité accélérer la progression de la maladie dégénérative des articulations. Des études ont démontré que ces médicaments contribuent à la destruction du cartilage et empêchent la croissance de nouveaux cartilages. L’usage prolongé de ces anti-inflammatoires peut provoquer des saignements gastro-intestinaux ou des lésions du foie et des reins. (Brooks et al.)

 

Contrairement à ces anti-inflammatoires, le produit Glucosamine et Chondroïtine s’adresse à plus que la douleur. Il va droit au cœur du problème en stimulant la production de tissus conjonctifs et en réparant les articulations endommagées. Ce produit d’origine naturelle contribue à former des ingrédients amortissants dans les liquides articulaires et les tissus environnants, soulageant ainsi le frottement et la douleur. Une étude portugaise portant sur 40 patients souffrant d’arthrite d’un seul genou a été divisée en deux groupes : un groupe a reçu 1,2 gramme d’ibuprofène par jour pendant huit semaines et l’autre groupe a reçu 1,5 gramme de Glucosamine. Les personnes ayant reçu de l’ibuprofène ont présenté une diminution rapide de la douleur au cours des deux premières semaines, mais une douleur accrue au bout de huit semaines. Le groupe GLS n’a pas obtenu de soulagement spectaculaire de la douleur au cours des deux premières semaines. Mais, à la fin des huit semaines, le groupe éprouvait beaucoup moins de douleur que celui utilisant de l’ibuprofène. (Vaz, et al.)

 

Est-il sûr? Un certain nombre d’études à double insu datant du début des années 80 démontrent que la glucosamine et la chondroïtine par voie orale diminuent la douleur et améliorent la mobilité en cas d’ostéoarthrite.

(McCarty) Nous connaissons trop bien les nombreux effets secondaires de l’usage à long terme des anti-inflammatoires; ce qui rend l’usage de la glucosamine et de la chondroïtine encore plus attrayant.

 

Références :
Brooks, E.M., et al., “NSAIDs and osteoarthritis – help or hindrance?” Rheumatol, 9: 3-5; 1982
McCarty M.E., “The neglect of glucosamine as a treatment for osteoarthritis – a personal perspective,” Med Hypotheses; May, 1994
Vaz A.L., et al., “Double-blind clinical evaluation of the relative efficacy of ibuprofen and glucosamine sulfate in the management of osteoarthritis of the knee in out-patients,” Cun: Med Res Opin, 8: 145-149; 1982

Product-Slot4_FN

 


Au sujet de l’auteur : Le réseau Health First

“Health

Le réseau Health First est le groupe de membres détaillants indépendants de santé et de mieux-être, chef de file au Canada, et le fournisseur exclusif de la marque de compléments de qualité supérieure Health First. Le réseau compte plus de 130 membres propriétaires exploitants à travers le pays. Apprenez-en davantage au healthfirst.ca