L’huile de ricin : un aperçu

L’huile de ricin est utilisée depuis l’Antiquité. Son premier usage médical enregistré remonte à l’époque du papyrus Ebers, un ancien traité médical égyptien. L’huile de ricin est une huile végétale visqueuse, jaune pâle, extraite du haricot (en réalité une graine) de la plante de ricin qui pousse mieux dans les climats tropicaux humides. Le haricot contient de la ricine, une protéine hautement vénéneuse,  cytotoxique qui est dénaturée et rendue inoffensive par la chaleur du processus d’extraction de l’huile.

 

Le nom traditionnel de cette plante est « Palma Christi » en raison de sa supposée ressemblance avec la main du Christ et de son pouvoir de guérison largement reconnu. Alors que l’huile de ricin a une longue histoire d’utilisation à la fois externe et interne, notre licence chez St. Francis Herb Farm ne couvre que son utilisation externe. Ces jours-ci, même les praticiens considèrent qu’elle est trop puissante pour être utilisée en interne contre la constipation ou comme moyen d’induire le travail de l’accouchement. Cependant, son utilisation externe est différente. Dans ce mode, elle est appréciée pour ses propriétés cicatrisantes, anti-inflammatoires, détoxifiantes, immunomodulatrices et émollientes de la peau, ainsi que pour les problèmes gastro-intestinaux, notamment les gaz, les ballonnements et la constipation. Lorsqu’elle est utilisée localement, l’huile de ricin est habituellement appliquée sous forme de compresse placée sur des glandes enflées, des kystes et d’autres bosses et excroissances. Elle exerce une action particulière sur le système lymphatique en éliminant les toxines et les poisons. Pour cette raison, il est préférable de placer un paquet sur les ganglions lymphatiques situés près des épaules, de l’aine, du haut du dos et du cou, ainsi que sur l’abdomen, le foie ou les reins. Malgré toute son efficacité séculaire, les mécanismes d’action précis de l’huile de ricin n’ont pas été expliqués en détail par la science.

 

L’huile de ricin topique et le système immunitaire
Une étude à double insu effectuée sur 36 sujets en bonne santé avant et après l’application de compresses d’huile de ricin pendant deux heures par jour, alors qu’ils se reposaient au lit, a révélé que l’huile de ricin produisait une augmentation temporaire « significative » du nombre d’antigènes T-11 sur une période de sept heures après le traitement. Les antigènes T11 se sont révélés être étroitement liés à une recrudescence du mécanisme de défense spécifique du corps. La spéculation veut que l’huile de ricin affecte les lymphocytes T situés dans les couches supérieures de la peau et qu’ils jouent à leur tour un rôle d’influence sur le système immunitaire en général. De plus, une application topique d’huile de ricin peut provoquer une stimulation des prostaglandines qui affectent également le système immunitaire.

 

Dans une autre étude, 17 participants ont été soumis à des compresses d’huile de ricin sur la région du foie pendant 1,5 heure par jour au cours de deux périodes de cinq jours couvrant une période de deux semaines. Le résultat a été une normalisation du nombre total de lymphocytes, deux des participants ayant également connu une normalisation des taux d’enzymes hépatiques et de cholestérol.

 

L’huile de ricin topique et la réduction de la douleur
Une série d’expériences effectuées sur des animaux de laboratoire pour étudier les propriétés anti-inflammatoires et réductrices de la douleur de l’huile de ricin par rapport à la capsaïcine a démontré que l’huile de ricin était aussi efficace que celle-ci, mais ne présentait pas l’inconvénient d’une irritation cutanée. Elle est donc utile pour les troubles neuropathiques de la peau comme la névralgie post-herpétique et la neuropathie diabétique.

L’huile de ricin topique et la constipation
Une étude effectuée auprès de personnes âgées souffrant de constipation a révélé que les compresses d’huile de ricin atténuaient les symptômes de la constipation.

 

La tradition ayurvédique
En médecine ayurvédique, l’huile de ricin est considérée comme le roi des médicaments. Elle est destinée au traitement des maladies du vata et de l’arthrite, surtout lorsque ces dernières se manifestent par des douleurs, un gonflement et des déformations des articulations et des os. En plus de ces maladies arthritiques, elle est utilisée en externe pour soulager les bosses, les verrues, les infections fongiques de la peau et des ongles ainsi que pour des affections telles que l’eczéma et le psoriasis. En ayurvéda, elle est également utilisée localement pour traiter les orgelets, la conjonctivite et les corps étrangers dans les yeux.

Des propriétés antimicrobiennes
Une étude en éprouvette sur l’utilisation de l’huile de ricin en tant que composant d’un dentifrice dans des solutions à 2, 5 et 10 % a démontré qu’elle présentait une action antibactérienne à divers degrés contre le Streptococcus mutans, le Staphylococcus aureus et l’Enterococcus faecalis. À une concentration de 10 %, cette solution d’huile de ricin a démontré une activité antimicrobienne comparable à celle des dentifrices du commerce.

On peut donc dire sans se tromper que l’huile de ricin existe depuis des siècles. Ses pouvoirs de guérison semblent sans fin pour les maux topiques et internes. Au fur et à mesure des recherches, nous ne pouvons qu’imaginer les résultats de l’utilisation de l’huile de ricin aussi souvent que nécessaire.

Product-Slot3_FRN


Au sujet de l’auteur : St. Francis Herb Farm

St. Francis Herb Farm

St. Francis Herb Farm formule des remèdes à base de plantes médicinales de la plus grande qualité depuis 1977—des remèdes dont les racines proviennent des traditions du folklore des plantes médicinales et qui sont soutenus par la science. Apprenez-en davantage sur St. Francis Herb Farm à stfrancisherbfarm.com