À mesure que notre corps vieillit, il n’est pas rare de ressentir de la raideur dans nos articulations, ainsi que quelques maux et douleurs supplémentaires. Cependant, ces maux et douleurs peuvent également être un signe précoce d’arthrite. Plus de 100 types différents de maladies sont caractérisés comme étant une forme d’arthrite par une inflammation des articulations et d’autres parties du corps. Non traitée, cette inflammation peut entraîner des dommages importants aux parties touchées, causant une perte de fonction et une invalidité.

Bien que nous soyons plus susceptibles de souffrir d’arthrite à mesure que nous vieillissons, les deux tiers des personnes atteintes d’arthrite ont moins de 65 ans. La plupart des personnes souffrant d’arthrite éprouvent une douleur chronique, une fatigue, une réduction de mobilité, une baisse de l’humeur et d’autres symptômes qui peuvent se combiner pour éroder la qualité de vie. Pour des millions de Canadiens, l’arthrite peut menacer leur capacité à profiter d’une liberté de mouvement, d’un travail productif, d’un sommeil réparateur et d’une existence sans douleur.

L’arthrite affecte le plus souvent les hanches, les genoux, la colonne vertébrale ou d’autres articulations portantes. Cependant, elle est également fréquente dans les doigts et d’autres articulations non portantes. L’arthrite est une condition chronique qui touche 4,6 millions de Canadiens. En d’autres mots, un adulte sur six souffre de douleur et d’inconfort chroniques au quotidien. Les symptômes ont tendance à être plus fréquents chez les femmes que chez les hommes et affectent certains groupes ethniques plus que d’autres, par exemple, les personnes hispaniques et Noires souffrent plus d’arthrite que les Caucasiens.

Les types d’arthrite

Les conditions arthritiques sont largement regroupées en deux catégories :

  • L’arthrose est le type d’arthrite le plus courant, touchant plus de Canadiens que toutes autres formes d’arthrite combinées, et elle est souvent désignée comme étant une arthrite « d’usure ». L’arthrose entraîne la décomposition du cartilage (le matériau élastique dur qui recouvre et protège les extrémités des os), et le contact os sur os qui en résulte peut entraîner de la douleur, de la raideur, de l’enflure et une réduction des mouvements dans les articulations touchées.

Les articulations les plus souvent touchées par l’arthrose sont les genoux, les hanches, et celles des mains et de la colonne vertébrale.

  • La polyarthrite rhumatoïde. Contrairement à l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde est causée par une inflammation plutôt que par l’usure du cartilage. La plupart des formes d’arthrite inflammatoire peuvent également être classées comme étant des maladies auto-immunes, où le système immunitaire, le système de défense du corps contre les infections et autres envahisseurs, commence par erreur à attaquer les propres tissus sains du corps.

La polyarthrite rhumatoïde peut entraîner de la douleur, de la raideur, une mobilité réduite, de la fatigue et des dommages aux articulations et à d’autres tissus. Si elle n’est pas identifiée et traitée rapidement, la polyarthrite rhumatoïde peut progresser plus rapidement et de manière plus agressive que l’arthrose.

L’arthrite rhumatoïde peut-elle être guérie?

Malheureusement, il n’y a pas de remède contre l’arthrite. Cependant, la maladie peut être traitée pour soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie.
Les traitements courants comprennent les anti-inflammatoires non stéroïdiens pour soulager les symptômes, notamment des médicaments en vente libre comme l’ibuprofène et le naproxène sodique. Il existe aussi des médicaments qui ralentissent les symptômes de la maladie comme les corticostéroïdes, une classe d’anti-inflammatoires puissants et à action rapide qui peuvent être utilisés pour aider à contrôler l’inflammation. Une autre classe de médicaments utilisés pour lutter contre les symptômes de l’arthrite est connue sous l’acronyme ARMM (médicaments antirhumatismaux modificateurs de la maladie) qui agit pour modifier le cours et le développement de l’arthrite.

Les oméga-3 et l’arthrite rhumatoïde 

Des études récentes ont démontré que les acides gras oméga-3 peuvent également contribuer à contrôler la douleur liée à l’arthrite. L’impact de la supplémentation en oméga-3 sur la polyarthrite rhumatoïde est au centre des préoccupations des chercheurs depuis un certain temps et comprend des revues systématiques et des méta-analyses sur le sujet. Par exemple, une revue systématique et une méta-analyse publiées dans l’édition 2018 de la revue Nutrition ont rapporté des résultats favorables sur les acides gras oméga-3 au cours de 20 essais contrôlés randomisés.

Pour gérer la douleur arthritique avec des oméga-3, recherchez un supplément d’oméga-3 offrant une dose quotidienne d’au moins 2 800 mg par jour. La marque canadienne Oméga-3 NutraSea est un choix populaire. Elle comprend une gamme de suppléments oméga-3, y compris le nouveau ciblé Oméga-3 NutraSea Arthritis, spécialement formulé pour réduire la douleur des symptômes de la polyarthrite rhumatoïde conjointement avec une thérapie traditionnelle.

Bien que l’arthrite puisse sérieusement affecter la qualité de vie, il est important de consulter un professionnel de la santé pour déterminer la stratégie de gestion la mieux adaptée pour contrôler vos symptômes et vous aider à reprendre toutes les activités que vous aimez.

Product-Custom_FRN


Au sujet de l’auteur : L’équipe de Nature’s Way

Nature’s Way

L’entreprise Nature’s Way découle du simple désir d’en faire plus pour les gens, de contribuer à améliorer leur santé et leur bonheur; elle est maintenant reconnue en tant que chef de file du domaine des compléments nutritionnels et alimentaires à travers le monde. Apprenez-en plus à natureswaycanada.ca