Ce n’est peut-être pas agréable de parler de ses problèmes « en bas », mais il est préférable de le faire plutôt que de souffrir en silence lorsque vous vivez avec la douloureuse sensation de brûlure entraînée par une infection des voies urinaires, une vaginose bactérienne ou une démangeaison tenace en raison d’une infection à levures. Et si ces infections chroniques pouvaient être soignées en équilibrant votre écosystème interne? Peut-être devriez-vous aller en parler au professionnel de votre magasin membre Health First Network local?

Commençons par les infections à levures. Il est normal d’avoir des levures dans notre tractus intestinal. Le ratio de bonnes bactéries dans le corps par rapport aux levures est assez important, et il est facile pour ce ratio de se déséquilibrer. Avoir une carence en nutriments, manger trop de sucre et de glucides raffinés, vivre beaucoup de stress, prendre des antibiotiques et d’autres médicaments ou la présence de métaux lourds toxiques dans le corps peut créer un environnement favorable à la surcroissance et à la prolifération des levures. La candidiase est une souche de levures connue sous le nom de candidose qui se développe au point de devenir un problème médical. La candidose nous indique que nous devons retrouver un équilibre. Il faut alors évaluer son alimentation, son style de vie, son niveau de stress et la présence de métaux lourds, et faire les changements qui s’imposent.

Les infections des voies urinaires supérieures (IVU) chez les femmes sont presque toujours causées par des bactéries qui se déplacent du rectum ou du vagin jusqu’à l’urètre et la vessie. C’est une inflammation qui est habituellement causée par des bactéries qui s’attaquent aux reins, à l’uretère, à la vessie ou à l’urètre. Habituellement, le colibacille (E. coli) est la bactérie qui cause le plus souvent l’IVU qui se retrouve sur la peau de la région génitale. Il est alors essentiel d’augmenter la production d’urine pour éliminer la bactérie qui a pu se déplacer jusqu’à la vessie ou jusqu’aux reins. Si vous êtes sujet à des IVU, voici quelques étapes à suivre :

  • Ne vous retenez pas. Aussitôt que vous ressentez une envie, vous devriez uriner.
  • Buvez beaucoup d’eau pour éliminer les bactéries (boire du jus de canneberges non sucré peut contribuer à prévenir les infections des voies urinaires).
  • Après une relation sexuelle, vous devez uriner pour contribuer à éliminer les bactéries.
  • Après être allée à la selle, vous devez vous essuyer d’avant en arrière.
  • Pour celles qui souffrent souvent d’infections des voies urinaires, vous devez éviter d’utiliser le diaphragme comme méthode contraceptive.

Les microbes vivent partout dans notre corps et les espèces qui habitent la voie vaginale jouent un rôle important dans le maintien d’une bonne santé vaginale et la prévention des infections. Flore suprême SV est formulé pour contribuer à soutenir un sain équilibre des bactéries vaginales. Chaque capsule contient 45 milliards de cultures de lactobacilles vivantes et 5 milliards de bactéries bifidus qui imitent la prévalence des lactobacilles et, en nombres inférieurs, les bactéries bifidus dans le vagin. Les neuf souches de la formule de Flore suprême SV ont été choisies pour leur prévalence dans des voies urinaires et un vagin sains. La prise d’une seule capsule par jour en fait également un produit très pratique.

de Caroline Farquhar, R.H.N., B.A. E.M.P.Product-Prime_FR

Au sujet de l’auteur : Caroline Farquhar RHN, BA

Caroline Farquhar

Spécialisée dans les soins de la digestion et la purification, Caroline éduque le public par le biais de séminaires et de passages à la télévision et à la radio dans tout le pays, au cours desquels elle explique comment améliorer sa santé de façon naturelle. Caroline a rédigé et publié de nombreux articles dans des magazines et sur des sites Web, a créé des programmes pédagogiques et a enseigné à la Canadian School of Natural Nutrition. Apprenez-en davantage sur Caroline au renewlife.ca